Prions Père Marie-Antoine de Lavaur avec St Antoine de Padoue - Hozana

Prions Père Marie-Antoine de Lavaur avec St Antoine de Padoue

Anne

Prions Père Marie-Antoine de Lavaur avec St Antoine de Padoue

C'est une invitation à prier Père Marie-Antoine de Lavaur le « Saint de Toulouse », avec St Antoine de Padoue, pour sa béatification. Du lundi 30 décembre 2019 au mardi 7 Janvier 2020.

Commencez la retraite quand vous voulez !

Commencez la retraite quand vous voulez !

C'est une invitation à prier Père Marie-Antoine de Lavaur le « Saint de Toulouse », avec St Antoine de Padoue, pour sa béatification. Du lundi 30 décembre 2019 au mardi 7 Janvier 2020.

J'aime, j'invite mes amis

0 partage
Copier le lien

But de la Neuvaine :

Obtenir des grâces

Prier pour la béatification de Père Marie Antoine de Lavaur

Prier St Antoine de Padoue que Père Marie Antoine de Lavaur vénérait tant, en propageant l'œuvre du Pain de St Antoine de Padoue

Prier pour les pauvres et les déshérités

Prier pour combattre le mal

Suivre les enseignements de Père Marie Antoine de Lavaur : ce grand Saint prêchait partout les enseignements du Seigneur et il disait sans cesse: "Celui qui entend les enseignements du Seigneur et les met en pratique a vraiment Dieu pour Père." (S. Jean, VIII, 47) Il sera heureux sur la terre, rien de nécessaire ne lui manquera, et il aura le ciel pour récompense. »

 

La vie de Père Marie-Antoine de Lavaur 

Le Père Marie-Antoine (Léon Clergue) est né à Lavaur le 23 décembre 1825. Le centenaire de sa mort a été célébré le 8 février 2007.


Jusqu'à son ordination

D'une famille très chrétienne, tout enfant il n'a qu'un désir : être prêtre. Il suit sa vocation et entre au petit séminaire de l'Esquile à Toulouse à 11 ans, et poursuit sa formation théologique au Grand Séminaire. Excellent élève, déjà apôtre zélé, il fonde plusieurs associations : Confrérie du Saint-Sacrement, Confrérie des Hôpitaux, des prisons, ou celle des petits métiers. Il est ordonné prêtre le 21 septembre 1850 et aussitôt nommé vicaire à Saint-Gaudens. Sa piété, son dévouement, son amour des plus pauvres marquent un ministère qui fait époque.

Vicaire puis capucin

C'est à Saint-Gaudens qu'il entend l'appel de Saint-François. Il revêt l'habit de l'Ordre des Frères Mineurs Capucins au noviciat de Marseille le 13 juin 1855, et l'année suivante prononce ses vœux  solennels. Presque aussitôt, les Supérieurs lui confient le ministère de la prédication.

Il est envoyé à Toulouse dès 1857 pour fonder le couvent de la Côte Pavée, qui sera sa seule résidence durant les cinquante ans que dure son apostolat.


L'apôtre du Midi

Les nombreuses missions qu'il prêche le font nommer « l'Apôtre du Midi ». Ses prédications puissantes produisent des fruits extraordinaires, attirent les foules dans les églises et à la pratique des sacrements. Il reçoit de Dieu la grâce de convertir les pécheurs les plus invétérés.


Le grand ouvrier de N.D. de Lourdes


Il sera surtout le grand ouvrier de Notre Dame de Lourdes en sa qualité de confesseur qui lit dans les âmes et ramène la paix dans les coeurs, par le grand nombre de pèlerinages qu'il y conduit, et par les cérémonies populaires qui s'y déroulent encore et dont il est l'initiateur.


Un modèle d'apostolat et de vie en Dieu

Aucun genre de ministère, par la parole et une multitude d'écrits, ne lui est étranger : l'apostolat des enfants et des plus pauvres pour lesquels il propage l'œuvre du Pain de St-Antoine de Padoue, l'éveil des vocations religieuses, son combat contre le mal sous toutes ses formes, la défense des droits de l'Église et du chrétien, la gloire de Dieu et la dévotion à l'Immaculée Conception... Par sa vie tout entière, qui est un chant d'amour à Dieu et à Marie.
Sa vie... un sentiment fort de la présence de Dieu même au milieu des plus dures épreuves et des persécutions, un amour dévorant pour ceux qui souffrent, la dure pénitence qu'il impose à son corps, et un modèle de vie religieuse : « Je meurs dans la pratique de la pauvreté, de l'obéissance, de la chasteté ».


Après sa mort : la mission continue !

Le Père Marie-Antoine meurt en odeur de sainteté le 8 février 1907 dans ce couvent de la Côte-Pavée qu'il a défendu jusqu'au bout du séquestre. Cinquante mille personnes assistent à ses obsèques jusqu'au cimetière de Terre-Cabade. Le 14 novembre 1935 ont lieu l'exhumation et la reconnaissance de son corps parfaitement conservé, transféré dans l'église du couvent. C'est là que les fidèles continuent à le prier ; ils obtiennent par son intercession de nombreuses grâces, des guérisons et de grandes faveurs. Les différents procès en vue de sa béatification ont été remis à la Sacrée Congrégation des Rites en 1932, le décret sur ces écrits a été publié en 1945.


Selon un mot de Mgr Saliège qui s'est vivement intéressé au succès de la cause,

« Le P. Marie-Antoine, qui a gagné de son vivant tant de victoires et, se jouant des obstacles, est toujours arrivé à ses fins, saura obtenir le même succès auprès des hautes personnalités romaines que la confiance du Souverain Pontife a établies pour être juges dans les causes des Bienheureux et des Saints».


Déroulement de la Neuvaine :

Chaque jour, seront présentés des témoignages de miracles obtenus, ou des articles de revue de presse avec des photos authentiques de Père Marie-Antoine de Lavaur. 

Avec la participation de l'Association du Père Marie-Antoine, APMA.

1er jour : La restauration du culte de saint Antoine de Padoue.

2ème jour : Extraits de « Récit d'un témoin »

3ème jour : L'offrande de la pauvre veuve au P. Marie-Antoine

4ème jour : Revue de presse

5ème jour : Le Père Marie-Antoine est toujours sur la brèche.

6ème jour : On lit dans le journal La Croix de Paris

7ème  jour : Lu dans la Semaine Catholique de Toulouse

8ème jour : Saint Antoine de Padoue a confié au serviteur de Dieu le P. Marie-Antoine la renaissance de sa dévotion à la fin du XIXe siècle

9ème jour : Le Seigneur l'avait destiné à de grands travaux.


Signe de Croix

Litanies de St Antoine de Padoue

Notre Père...

Je vous Salue Marie...

Gloire au Père...

La Neuvaine se termine par une prière pour la béatification de Père Marie-Antoine de Lavaur


Prière de la retraite

Prière pour la béatification du Serviteur de Dieu le Père Marie-Antoine

Seigneur, Notre Dieu, Toi qui donnes à Ton Eglise les serviteurs dont elle a besoin à chaque époque, souviens-toi du zèle apostolique et missionnaire du Père Marie-Antoine, Capucin, sur Toulouse, sur tout le Midi, et au-delà. Proche des pauvres et des enfants, plein d'une énergie puisée dans la foi et la prière, il portait sur les gens qu'il rencontrait un regard d'amour venu de Ton coeur de Père. Il savait avec Ton Fils, parler de Ta Miséricorde et avait l'art de conduire les pécheurs à la réconciliation. En ce début du troisième millénaire, marqué par l'indifférence religieuse ou par une haine contre les chrétiens, daigne glorifier Ton serviteur qui s'est donné sans compter à sa mission. Qu'il intercède pour l'évangélisation renouvelée à laquelle le Saint Père nous appelle tous. Ainsi, grâce à la Vierge Immaculée qu'il vénérait à Lourdes avec les foules qu'il y conduisait, nous pourrons marcher sur Tes chemins dans l'élan de l'Esprit Saint vers Ton Royaume d'amour et de paix. Amen. Fr Robert Le Gall Archevêque de Toulouse Le 11 février 2011 Pour les grâces obtenues, adresser la relation à : APMA, 25 rue de la Concorde, 31 000 Toulouse

Priez dès maintenant pour cette retraite en cliquant sur "je prie"