« Tu l'as révélé aux tout-petits » - Hozana

« Tu l'as révélé aux tout-petits »

« Tu l'as révélé aux tout-petits »
  • Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

À l'heure même, Jésus exulta de joie
sous l’action de l’Esprit Saint,
et il dit :
« Père, Seigneur du ciel et de la terre,
je proclame ta louange :
ce que tu as caché aux sages et aux savants,
tu l’as révélé aux tout-petits.
Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance.
Tout m’a été remis par mon Père.
Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ;
et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils
et celui à qui le Fils veut le révéler. »

Puis il se tourna vers ses disciples
et leur dit en particulier :
« Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez !
Car, je vous le déclare :
beaucoup de prophètes et de rois
ont voulu voir ce que vous-mêmes voyez,
et ne l’ont pas vu,
entendre ce que vous entendez,
et ne l’ont pas entendu. »

  • Méditation

Les paroles de Jésus nous rappellent sa mission : il a pris notre condition humaine pour nous révéler son Père. Ce mystère de la révélation de Dieu n'est pas réservé à une caste d'intellectuels snobs, mais c'est aux tout-petits qu'il a été révélé en premier. Ce Dieu n'a pas pris le parti des puissants, mais Il s'est rangé délibérément aux côtés des plus faibles. Le temps de l'Avent nous invite à devenir pauvres à notre tour pour accueillir le mystère de Noël, de Dieu fait homme. Comment ? Contemplons simplement l'Incarnation de Celui qui devait naître dans la simplicité de l'étable de Bethléem. Dans la prière du Rosaire, la pauvreté est le fruit du mystère de Noël. Mais n'oublions pas qu'il s'agit d'un mystère joyeux !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6