« La maison ne s'est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc » - Hozana

« La maison ne s'est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc »

« La maison ne s'est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc »
  • Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
    Jésus disait à ses disciples :
    « Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !”
    qu’on entrera dans le royaume des Cieux,
    mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux.
    Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là
    et les met en pratique
    est comparable à un homme prévoyant
    qui a construit sa maison sur le roc.
    La pluie est tombée, les torrents ont dévalé,
    les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ;
    la maison ne s’est pas écroulée,
    car elle était fondée sur le roc.
    Et celui qui entend de moi ces paroles
    sans les mettre en pratique
    est comparable à un homme insensé
    qui a construit sa maison sur le sable.
    La pluie est tombée, les torrents ont dévalé,
    les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ;
    la maison s’est écroulée,
    et son écroulement a été complet. »

  • Méditation

Un maçon n'hésiterait pas : c'est sur le roc qu'il bâtirait. Un chrétien n'hésiterait pas non plus, et dirait au Christ : « Ma forteresse, et mon roc, c'est toi » (Ps 31). Mais si nous posons un regard de vérité sur notre vie, nous nous rendrons compte que le sable affleure sous le roc. Ce sable désigne toutes les actions que nous ne fondons pas sur le Christ, sur l'écoute de sa Parole et l'obéissance à ses commandements. Nous avons en permanence à retrouver la communion avec Dieu, pour pouvoir lui dire en vérité : « Que ta volonté soit faite ». Alors nous construirons sur le roc. Profitons de l'Avent pour évacuer le sable de notre vie et toucher le roc inébranlable. Pour cela, il faut demander le sacrement de réconciliation et mettre la charité en pratique.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6