« Généalogie de Jésus-Christ » - Hozana

« Généalogie de Jésus-Christ »

« Généalogie de Jésus-Christ »
  • Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    Généalogie de Jésus, Christ,
    fils de David, fils d’Abraham.

        Abraham engendra Isaac,
    Isaac engendra Jacob,
    Jacob engendra Juda et ses frères,
        Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara,
    Pharès engendra Esrom,
    Esrom engendra Aram,
        Aram engendra Aminadab,
    Aminadab engendra Naassone,
    Naassone engendra Salmone,
        Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz,
    Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed,
    Jobed engendra Jessé,
        Jessé engendra le roi David.

    David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon,
        Salomon engendra Roboam,
    Roboam engendra Abia,
    Abia engendra Asa,
        Asa engendra Josaphat,
    Josaphat engendra Joram,
    Joram engendra Ozias,
        Ozias engendra Joatham,
    Joatham engendra Acaz,
    Acaz engendra Ézékias,
        Ézékias engendra Manassé,
    Manassé engendra Amone,
    Amone engendra Josias,
        Josias engendra Jékonias et ses frères
    à l’époque de l’exil à Babylone.

        Après l’exil à Babylone,
    Jékonias engendra Salathiel,
    Salathiel engendra Zorobabel,
        Zorobabel engendra Abioud,
    Abioud engendra Éliakim,
    Éliakim engendra Azor,
        Azor engendra Sadok,
    Sadok engendra Akim,
    Akim engendra Élioud,
        Élioud engendra Éléazar,
    Éléazar engendra Mattane,
    Mattane engendra Jacob,
        Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie,
    de laquelle fut engendré Jésus,
    que l’on appelle Christ.

        Le nombre total des générations est donc :
    depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations ;
    depuis David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze générations ;
    depuis l’exil à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations.

  • Méditation

Peu d'entre nous, même les plus férus de généalogie, peuvent se targuer d'avoir un arbre généalogique remontant jusqu'à la 42ème génération ! Ce récit nous fait comprendre que l'incarnation du Christ ne s'est pas faite in abstracto. Elle s'inscrit dans une lignée, et dans une histoire, en l'occurrence celle du peuple d'Israël. La symbolique l'emporte pourtant sur la rectitude historique : il est question de trois fois quatorze générations. Or, quatorze est le double de sept, qui est le chiffre de la perfection et de l'achèvement (cf. Gn 2, 2). Jésus-Christ est « vrai Dieu et vrai homme », comme nous le proclamons dans le Credo. Sa double nature (14 = 2 x 7) vient donc accomplir les Ecritures, et sceller une Alliance nouvelle et éternelle.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Suzanne
place Nancy, il y a 1 an
Fabuleux !