« Votre Père ne veut pas qu'un seul de ces petits soit perdu » - Hozana

« Votre Père ne veut pas qu'un seul de ces petits soit perdu »

« Votre Père ne veut pas qu'un seul de ces petits soit perdu »
  • Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
    Jésus disait à ses disciples :
    « Quel est votre avis ?
    Si un homme possède cent brebis
    et que l’une d’entre elles s’égare,
    ne va-t-il pas laisser les 99 autres
    dans la montagne
    pour partir à la recherche de la brebis égarée ?
    Et, s’il arrive à la retrouver,
    amen, je vous le dis :
    il se réjouit pour elle
    plus que pour les 99
    qui ne se sont pas égarées.
    Ainsi, votre Père qui est aux cieux
    ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu. »

  • Méditation

« Un pour tous, tous pour un ». Parfois, les « Trois mousquetaires » d'Alexandre Dumas rejoignent l'Évangile. Au sein du peuple de Dieu, les chrétiens sont solidaires les uns des autres, parce qu'ils sont membres d'un même corps. S. Paul rappelle que « si un membre souffre, tous souffrent avec lui, si un membre est à l'honneur, tous partagent sa joie ». Rendons grâce pour la vie de l'Église, et pour sa diversité : nous ne sommes pas tous appelés au même état de vie, aux mêmes charges, et nous n'avons pas les mêmes charismes (heureusement, soit dit en passant). Mais nous les mettons au service du corps du Christ, qui est l'Église, et dont Jésus-Christ est la tête. Ainsi, l'unité du troupeau qui nous est confiée ; il n'y aura plus de brebis perdue.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6