Prions pour que ceux qui "méditent" découvrent le mystère de la Croix - Hozana

Prions pour que ceux qui "méditent" découvrent le mystère de la Croix

Prions pour que ceux qui "méditent" découvrent le mystère de la Croix

L'engouement pour la méditation de pleine conscience, en plus de traduire une quête de spiritualité, pourrait aussi exprimer un désir de fuir le mystère de la Croix. Comme le disait déjà saint Paul aux Corinthiens, la sagesse humaine considère comme une folie la sagesse qui vient de la Croix. Mais de cet unique Arbre de Vie naissent pourtant les fruits de grâce, de sanctification et de guérison que nos âmes réclament. Sur la Croix est récapitulée l'histoire de toutes nos vies. Comme le disait le pape François, aux JMJ de Panama : 

Nous avons regardé ce beau spectacle sur l’Arbre de Vie qui nous montre comment la vie que Jésus nous offre est une histoire d’amour, une histoire de vie qui veut se mêler à la nôtre et plonger ses racines dans la terre de chacun. Cette vie n’est pas un salut suspendu “dans les nuages” attendant d’être déversé, ni une “application” nouvelle à découvrir, ni un exercice mental fruit de techniques de dépassement de soi. 

C'est en regardant souvent la Croix que la petite Thérèse est devenue une sainte, à la suite de Marie, de Madeleine et de Saint Jean : 

Un Dimanche en regardant une photographie de Notre Seigneur en Croix, je fus frappée par le sang qui tombait d'une de ses mains Divines, j'éprouvai une grande peine en pensant que ce sang tombait à terre sans que personne  s'empresse de le recueillir, et je résolus de me tenir en esprit au pied de  Croix pour recevoir la Divine rosée qui en découlait, comprenant qu'il me faudrait ensuite la répandre sur les âmes... Le cri de Jésus sur la Croix retentissait aussi continuellement dans mon coeur: "J'ai soif!" Jn 19,28 Ces paroles allumaient en moi une ardeur inconnue et très vive... Je voulais donner à boire à mon Bien-Aimé et je me sentais moi-même dévorée de la soif des âmes... Ce n'était pas encore les âmes de prêtres  qui m'attiraient, mais celles des grands pécheurs, je brûlais du désir de les arracher aux flammes éternelles...

Nous pourrons donc, pendant cette semaine, rester auprès de Jésus, au pied de la Croix, et le désaltérer en lui présentant des âmes à sauver. Particulièrement celles qui le cherchent sans le savoir en "méditant". 

Pendant cette semaine, gravons en nos coeurs cette croix toute rouge que Marie nous présente à Pontmain (17 janvier 1871). Regardons Jésus, ensanglanté, heureux de souffrir par amour pour nous, pour nous sauver. Désaltérons sa soif d'amour en lui disant : "Jésus, je te présente les âmes de ceux qui méditent" ou "Jésus, par ta Croix victorieuse, répands ta grâce dans le coeur de ceux qui méditent" ou encore "Jésus, baigne dans ton sang rédempteur, ceux qui te cherchent sans te connaître" ou d'autres paroles encore. 

Pour recevoir la revue Carmel chez vous, cliquez ici.

Pour mieux comprendre la différence entre "pleine conscience" et "prière", vous pouvez écouter la conférence "revue Carmel" faite par Martin Steffens, à Toulon, le jeudi 31 janvier : https://m.youtube.com/watch?v=7yNbL2rJURg&feature=youtu.be

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

5 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader