"Prie ton Père qui est là dans le secret" - Hozana

"Prie ton Père qui est là dans le secret"

"Prie ton Père qui est là dans le secret"

Image : S. Augustin, Antonello de Messine, Palerme, Galerie nationale.

"Toi, quand tu pries,
retire-toi dans ta pièce la plus retirée,
ferme la porte,
et prie ton Père qui est présent dans le secret ;
ton Père qui voit dans le secret
te le rendra." (Mt 6, 1-6.16-18)

Méditation 

Nous risquons d’accueillir les paroles de Jésus en nous concentrant sur toutes les attitudes qu’il dénonce comme pharisiennes et nous risquons de ne pas découvrir que le Seigneur, en une petite phrase, nous apporte une ouverture qui est une véritable « dynamite » qui fait voler en éclats les attitudes fausses qu’il dénonce.

Cette parole de Jésus est simple, humble et cependant elle est la "Vive flamme" de saint Jean de la Croix, une flamme susceptible d’embraser le cœur de tout disciple du Christ : "Quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison", oui là où tu habites en ton humanité, corps et esprit… au fond de ton cœur, et là "prie ton Père qui est présent dans le secret".

"Dieu est amour", nous dit Saint Jean (1 Jn 4, 8) et le "Dieu du Tout Amour" est là… Il m’attend, Il me désire. Je n’ai pas besoin de lui demander de venir chez moi, Il est déjà là. Saint Augustin disait :

Mon Dieu, comment Te demander de venir en moi, moi qui n’existerais pas si tu n’étais pas là. (Conf. I, 2).

"Prie ton Père qui est là dans le secret"

Cette révélation est tellement bouleversante que Maurice Zundel pouvait s’écrier : "Nous avons une peine infinie à prendre le tournant, c'est-à-dire, à intérioriser Dieu. Nous continuons presque toujours à Le situer en dehors de nous comme une puissance qui nous domine." Et Maurice Zundel nous renvoie à Saint Augustin qui se confie au Seigneur en disant :

Tard je T’ai  aimée, Beauté si ancienne et si nouvelle, tard je T’ai aimée. C’est que tu étais au dedans de moi, et moi j’étais en dehors de moi… Tu étais avec moi et je n’étais pas avec Toi. (Conf. X, 27).

Ici nous allons retrouver en l’évangile ce que le Christ nous dit du jeûne. Car Saint Augustin ajoute :

Ce qui me retenait loin de Toi, c’étaient toutes ces choses qui ne seraient pas si elles ne venaient de Toi.

Comblés par la Présence, nous pouvons jeûner, nous priver des réalités du monde qui nous accaparent ; le jeûne est alors une voie de liberté pour rejoindre la Présence.

De plus lorsque nous apprenons à nous libérer, cela ne nous coûte pas de partager, bien au contraire, notre choix acquiert un sens plénier parce qu’emprunt d’amour puisé en le Tout Amour présent en nos cœurs.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

18 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Marie-Thérèse
place Quincy-Voisins, il y a 1 an
En union de prières - Amen -
Claudine
place Valence, il y a 1 an
Claudine En ce temps de careme que notre regard ce tourne vers les plus petits, et que nos coeurs soit rempli d'Amour seigneur
Claire
place Québec, il y a 1 an
Ô Dieu, accordez-nous d'être des serviteurs constants dans la foi et le service de nos frères, pour que, enracinés dans la divine charité, nous ne succombions à aucune tentation. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.
Louise
place Montréal, il y a 1 an
Attire-moi au fond de moi-même où tu m'attends si patiemment, ô Toi Mon Dieu et mon Père, revêtu de lumiere de tendresse et d'amour au-delà de toute mes espérances et capacités. Merci Seigneur!
Catherine
place Boulogne-Billancourt, il y a 1 an
Qu'il est bon de commencer le Carême avec ces paroles ! Merci. Amen.