La tentation de puissance - Hozana

La tentation de puissance

La tentation de puissance

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus, montant à Jérusalem, prit à part les Douze disciples et, en chemin, il leur dit : « Voici que nous montons à Jérusalem. Le Fils de l’homme sera livré aux grands prêtres et aux scribes, ils le condamneront à mort et le livreront aux nations païennes pour qu’elles se moquent de lui, le flagellent et le crucifient ; le troisième jour, il ressuscitera. »

Alors la mère des fils de Zébédée s’approcha de Jésus avec ses fils Jacques et Jean, et elle se prosterna pour lui faire une demande.
Jésus lui dit : « Que veux-tu ? » Elle répondit : « Ordonne que mes deux fils que voici siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ton Royaume. » Jésus répondit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ? » Ils lui disent : « Nous le pouvons. » Il leur dit : « Ma coupe, vous la boirez ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé par mon Père. » Les dix autres, qui avaient entendu, s’indignèrent contre les deux frères. Jésus les appela et dit : « Vous le savez : les chefs des nations les commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne devra pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur ; et celui qui veut être parmi vous le premier sera votre esclave. Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. » (Mt 20, 17-28)

Méditation 

O Christ, Fils de l’homme, ceux-là même qui s’érigent en défenseurs de la vraie Foi vont te condamner en s’appuyant sur les institutions existantes. Tu t’en remets au Père Bien-aimé : « Moi, je suis sûr de Toi, Seigneur, je dis : Tu es mon Dieu » (Ps 39).

En ces jours où tu montes à Jérusalem, écarte de nous toute tentation de puissance. Que ton amour nous convertisse à l’humble service qui est le signe par excellence du Royaume.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

7 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Constance
 il y a 1 an
j'ai eu la tentation de puissance Seigneur mais tu m'as fait comprendre que tout cela n'est que vanité. Gloire te soit rendu
GJ
place Metz, il y a 1 an
"Marchons, aux côtés de Notre Seigneur, dans l'Espérance du Royaume..." Amen !
Louise
place Montréal, il y a 1 an
Convertis-nous Seigneur et donne-nous d'être constants dans notre marché à ta suite! Amen
Octave raissa
place Abidjan, il y a 1 an
Merci seigneur pour tout