L'amitié, un signe évident de l'existence de DIeu - Hozana

L'amitié, un signe évident de l'existence de DIeu

L'amitié, un signe évident de l'existence de DIeu

D'une lettre de Pier Georgio à M. Beltramo, le 10 avril 1925

"Dans la vie d'ici bas, après l'affection pour ses frères, parents et sœurs, une des plus belles est l'amitié. Je devrais, tous les jours, remercier Dieu de m'avoir donné des amis si bons et des amies qui constituent pour moi une garde précieuse dans le cours de ma vie. Il est certain que la Providence divine, dans ses admirables plans, se sert parfois de nous, pauvres vibrions, pour opérer le Bien, et nous ne voulons pas le connaitre, nous osons même nier son existence. Mais nous qui par bonheur avons la foi, quand nous nous trouvons en présence d'aussi belles âmes vivifiées par la foi, nous ne pouvons que découvrir en elle un signe évident de l'existence de DIeu."

Comme le raconte sa nièce, pour Pier Giorgio " l’amitié était sacrée. Il avait créé avec ses amis la « Compagnie des types louches » dont le mot d’ordre était : “nous sommes peu nombreux mais délicieux comme des pâtes”. Pier Giorgio était persuadé que la foi ne pouvait se transmettre que dans la joie. Le but de cette compagnie était d’organiser des randonnées en montagne. Mais comme il l’écrivait : “Nous serons indéfectiblement liés par la foi qui nous a réuni pendant nos excursions. C’est elle qui est le fondement d’airain de notre amitié”. Ce lien indéfectible était la prière."

Ces amitiés s'étendaient au-delà de cette joyeuse bande. Ses amis, c'étaient aussi toutes ces personnes de tous âges et de toutes conditions, qu'il aidait, à qui il rendait visite, et qui affluèrent à son enterrement au grand étonnement de sa famille...

Prière: Pier Giorgio, je te confie tous mes amis. Donne-moi ton regard pur, afin de voir Dieu en chacun. Donne-moi ton sourire, afin que je sois au milieu d'eux un rayon de Sa Joie. Donne-moi ta simplicité et ton rire, afin de surmonter les contrariétés du quotidien avec humour. Donne-moi ta générosité et ton affection, que je sache apporter à chacun de mes amis le réconfort et le soutien dont ils ont besoin. 

Cette semaine, je remercie le Seigneur pour mes amis et ma famille, et je prie spécialement pour eux, et si possible avec eux. Je reprends contact avec un(e) ami(e) ou un membre de ma famille à qui je n'ai pas donné de nouvelles depuis longtemps, ou je me rends disponible à un(e) ami(e) qui en a besoin.

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Marie-Thérèse
place Quincy-Voisins, il y a 1 an
En union de prières - Amen -