Ne jugez pas - Hozana

Ne jugez pas

74844-ne-jugez-pas

Mère Térésa une nouvelle amie pour mieux aimer Jésus

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 6,39-42.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples en parabole : « Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? Ne vont-ils pas tomber tous les deux dans un trou ?
Le disciple n’est pas au-dessus du maître ; mais une fois bien formé, chacun sera comme son maître.
Qu’as-tu à regarder la paille dans l’œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ?
Comment peux-tu dire à ton frère : “Frère, laisse-moi enlever la paille qui est dans ton œil”, alors que toi-même ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère. »

Vendredi 9 septembre : Ne jugez pas

 
 

Jésus nous met en garde contre cette démangeaison qui nous fait toujours regarder notre prochain pour le juger.

Nous sommes comme le bonhomme d’Esope, le fabuliste, qui mettait ses défauts dans la besace placée sur son dos et les défauts du prochain dans celle placée devant lui.

"Pourquoi vois-tu le fétu qui est dans l’oeil de ton frère,
et ne remarques-tu par la poutre qui est dans ton oeil à toi ?...
Ou
comment peux-tu faire dire à ton frère :
"Mon frère, laisse-moi enlever le fétu qui est dans ton oeil,
tandis que tu ne regardes pas la poutre qui est dans ton oeil !
Hypocrite, enlève d’abord la poutre de ton oeil,
et alors tu verras à enlever le fétu qui est dans l’oeil de ton frère".

Jésus nous demande donc une grande liberté d’esprit en face des cancans, des rumeurs et des jugements.

Il nous invite à créer un monde où nous saurons ignorer les défauts de nos frères !

Monde merveilleux où nous ne jugerons pas, où nous ne condamnerons pas, où nous nous pardonnerons et où nos mains seront ouvertes à tous.

Nous croyons rêver !...

"Et ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés, et ne condamnez pas et vous ne serez pas condamnés ; absolvez, et vous serez absous.

Donnez, et l’on vous donnera ; une bonne mesure, serrée, tassée, débordante, sera versée dans votre main ; car on se servira envers vous de la mesure dont vous vous servez"

Et si l’on essayait ?...

Père Gabriel

pere_David180-4640c

       oraweb

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

31 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Jean Michel
place Marseille, il y a 1 an
L'esprit de jugement des autres est véritablement un poison dans nos bouches, basée sur l'orgueil et l'amour propre ,nous nous érigeons en maître de sentence du bien et du mal ,alors que nous même nous sommes hypocrite, car pas un seul ne fait le bien , pas un seul dit Paul ! Romains 3 9 Quoi donc ! sommes-nous plus excellents ? Nullement. Car nous avons déjà prouvé que tous, Juifs et Grecs, sont sous l'empire du péché, 10 selon qu'il est écrit : Il n'y a point de juste, Pas même un seul; 11 Nul n'est intelligent, Nul ne cherche Dieu; 12 Tous sont égarés, tous sont pervertis; Il n'en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul; 13 Leur gosier est un sépulcre ouvert; Ils se servent de leurs langues pour tromper; Ils ont sous leurs lèvres un venin d'aspic; 14 Leur bouche est pleine de malédiction et d'amertume; 15 Ils ont les pieds légers pour répandre le sang; 16 La destruction et le malheur sont sur leur route; 17 Ils ne connaissent pas le chemin de la paix; 18 La crainte de Dieu n'est pas devant leurs yeux. La langue ,ce petit membre qui est le feu qui peut embraser même une forêt dit l'apôtre Jacques au chapitre Jacques 3 ,et il précise même que ce petit membre souille tout le corps et attise les flammes de la gehène de l'enfer ! Si nous nous jugions nous même,alors celà porterait du fruit, car quiconque s'humilie ,il en ressort grandi ,et l'inverse est aussi vrai; quiconque s'élève en juge sera abaissé. Nous n'avons qu'un seul juge et Maître qui est celui qui nous a racheté à grand prix,et est Dieu en la deuxième personne de la Trinité Sainte . Paul, va aussi loin dans la mise en garde que l'apôtre Jacques concernant le jugement d'autrui : Romains 2 1 O homme, qui que tu sois, toi qui juges, tu es donc inexcusable; car, en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges, tu fais les mêmes choses. 2 Nous savons, en effet, que le jugement de Dieu contre ceux qui commettent de telles choses est selon la vérité. 3 Et penses-tu, ô homme, qui juges ceux qui commettent de telles choses, et qui les fais, que tu échapperas au jugement de Dieu ? 4 Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance ? 5 Mais, par ton endurcissement et par ton coeur impénitent, tu t'amasses un trésor de colère pour le jour de la colère et de la manifestation du juste jugement de Dieu, 6 qui rendra à chacun selon ses oeuvres. Seigneur prend pitié Ô Christ prend pitié https://www.youtube.com/watch?v=aah_ITLw3R8
B. Yolande
place Saint-Benoît, il y a 1 an
🙏
Marie guilaine
place Le Tampon, il y a 1 an
Jésus lui même ne nous juge pas. Qui suis-je pour oser juger mes frères? Seigneur donne moi les dons de l'Esprit Saint pour que je puisse combattre tout ce qui m'incite à juger un frère. Amen
Marie-Thérèse
place Quincy-Voisins, il y a 1 an
En Union de prières - Amen
Hélène
place Saint-Augustin-de-Desmaures, il y a 1 an
" Que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre " Seigneur, viens me fortifier face à cet ennemi redoutable qu'est le jugement. Donne-moi les armes nécessaires que sont les dons de Ton Esprit afin que je puisse combattre tout ce qui me sert à " tuer " mes frères. Seigneur, protège-moi du mal qui veut sans cesse faire de moi son instrument.
Marie Aline
place Paris, il y a 1 an
Très belle homélie mon père. Nous devons purifier nos coeurs et en ce moment la miséricorde prend son sens .un coeur pur,simple reconnaît ses pauvretés surtout la bonté du seigneur a nous pardonner malgré nos fautes et nos frères deviennent nos images souvent à travers leurs erreurs,nous nous rappelons les nôtres et quelque soit le degré de colère se reconnaissant soi même pécheur on finit par pardonner et on a honte de juger ou condamner si cela arrive on se remémore son propre péché et on pardonne.
Chantal
place Toulouse, il y a 1 an
Le Seigneur pardonne inlassablement et nous éclaire sur nos fautes : oui, ainsi, nous pouvons reconnaître nos propres manquements dans les actions de nos frères.
Hélène
place Saint-Augustin-de-Desmaures, il y a 1 an
Oui, celui que je condamne et juge est souvent mon propre reflet dans le miroir.