Dimanche 10 Novembre 2019 Trentième deuxième Dimanche du Temps Ordinaire (C) - Hozana

Dimanche 10 Novembre 2019 Trentième deuxième Dimanche du Temps Ordinaire (C)

Dimanche 10 Novembre 2019 Trentième deuxième Dimanche du Temps Ordinaire (C)

Evangile de Jésus Christ selon Saint Luc 21, 5-19

CERTAINS DISCIPLES DE JÉSUS parlaient du Temple, admirant la beauté des pierres et les dons des fidèles. Jésus leur dit : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n'en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. »
Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe que cela va se réaliser ? » Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom en disant : “C'est moi”, ou encore : “Le moment est tout proche”. Ne marchez pas derrière eux! Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne vous effrayez pas : il faut que cela arrive d'abord, mais ce ne sera pas tout de suite la fin. »
Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre, et çà et là des épidémies de peste et des famines ; des faits terrifiants surviendront, et de grands signes dans le ciel.
« Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et on vous persécutera; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon Nom.
« Ce sera pour vous l'occasion de rendre témoignage. Mettez- vous dans la tête que vous n'avez pas à vous soucier de votre défense. Moi-même, je vous inspirerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront opposer ni résistance ni contradiction. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d'entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon Nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C'est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie

Homélie de l'Abbé H. Savournin

Dans l'Évangile de ce Dimanche, Jésus annonce des événements terribles : des guerres, des tremblements de terre, et çà et là, des épidémies de peste et des famines, des faits terrifiants !

Cela a-t-il beaucoup changé aujourd'hui ? A regarder les derniers journaux télévisés ou à écouter les dernières nouvelles à la radio, l'on peut s'interroger ?

Jésus, qui est Dieu, sait très bien que le monde est inachevé, mais plus encore que le cæur de l'homme est malade : il peut faire du mal.

Dieu ne l'en empêche pas parce qu'Il le veut libre : 

  • alors certains vont profiter de cette liberté    pour    faire    du    bien    autour d'eux et Dieu s'en réjouit.
  • D'autres ne savent pas profiter de cette liberté et ils font du mal :
  • ils veulent toujours avoir plus ;
  • ils refusent de partager avec ceux qui n'ont pas grand-chose ;
  • ils abiment, ils salissent, ils détruisent ; ils veulent toujours dominer et écraser les autres : ils sèment le malheur ! 

Mais est-ce que Dieu nous abandonne ?
Non ! Bien sûr ! Même s'il nous arrive des malheurs ou qu'on nous maltraite parce qu'on est chrétien et qu'on veut vivre comme Jésus, Dieu est là.
« Mettez-vous bien dans la tête...», dit Jésus, que je serai là pour vous défendre.

Jésus n'a cependant pas dit que ce serait toujours facile et que nous n'aurons plus rien à faire : il nous dit qu'il faudra aussi porter notre croix : c'est-à-dire,

Jésus n'a cependant pas dit que ce serait toujours facile et que nous n'aurons plus rien à faire : il nous dit qu'il faudra aussi porter notre croix : c'est-à-dire,

  • être courageux pour Lui rester fidèle, 
  • mettre en pratique ses paroles qui nous invitent :
  • à mieux aimer, 
  • à pardonner, 
  • à aider et servir ceux qui en ont besoin ou qui souffrent.

Parce que nous tiendrons bon, Il nous donnera sa vie et nous serons plus forts contre le mal. N'ayons donc pas peur de tout ce qui arrive et au contraire, faisons de plus en plus confiance à Jésus qui a vaincu la mort en ressuscitant et qui veut que nous vivions comme Lui ; Il nous a promis de nous aider si nous Lui demandons et si nous Le suivons.

C'est donc un message d'espérance qu'Il nous donne lorsqu'Il dit : « Pas un seul cheveu de votre tête ne sera perdu ! » Pourtant, un cheveu, qu'est-ce que c'est ? et cependant Jésus nous garantit qu'il veille sur ce cheveu !

A plus forte raison, combien plus Il veillera sur chacun d'entre nous !

« C'est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie » dit-Il encore. Celui qui est persévérant, c'est celui qui ne dévie pas du choix qu'il a fait de suivre Jésus et qui Lui est fidèle et loyal, qui compte sur Lui. Cela suppose une grande confiance et une grande intimité avec Jésus qui nous donne son Esprit- Saint. Prions-le chaque jour et, à présent, réjouissons-nous, rendons-Lui grâce en L'accueillant : Il vient pour chacun de nous : Lui Il est fidèle.

Prière universelle

Le Célébrant:

Avec l'assurance de la foi, confions nos intentions au Dieu fidèle qui fait jaillir la vie au cœur de nos existences.

1) Seigneur,

Nous Te prions pour ton Église qui montre que le Christ est le seul Pasteur à suivre.

Garde, les fidèles rassemblés autour du Pape et des Evêques.

Seigneur, Pain de Vie, nous Te prions.


2) Seigneur,

Nous Te prions pour les prêtres qui se mettent à l'école du vrai Pasteur pour conduire leur troupeau.

Garde-les vigilants et prudents pour prendre soin des âmes qui leurs sont confiées.

Seigneur, Pain de Vie, nous Te prions.


3) Seigneur,

Nous, nous nous souvenons des Poilus de la grande guerre.

Nous te rendons grâce pour les hommes et les femmes de notre pays qui, au service de la paix, risquent aujourd'hui leur vie pour nos concitoyens.

Garde-les sur les chemins de la fraternité et de la paix.

Seigneur, Pain de Vie, nous Te prions.


4) Seigneur,

Nous Te prions pour les veuves dépourvues de tous biens ainsi que pour les pauvres qui se tiennent silencieusement au milieu de nous.

Garde-les tournés vers le Dieu qui nous sauve.

Seigneur, Pain de Vie, nous Te prions.

Le Célébrant :

Seigneur Dieu, toi qui combles nos vies de ton amour, viens au secours de tes fidèles rassemblés et donne à chacun la force d'accomplir ta volonté. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6