ch41 -Les heures de repas des moines ce 19 novembre - Hozana

ch41 -Les heures de repas des moines ce 19 novembre

        De nos jours, dans les monastères bénédictins, il n'y a palus de variabilité des heures de repas selon les saisons. Les diverses activités sont programmées selon un déroulement qui prend en compte les temps de prière, de travail, de repas  et de repos. St benoît a prévu une harmonisation pour que les moines "travaillent sans avoir besoin de récriminer" (v 5)Auparavant tout s'achevait à la lumière du jour (v 9) "que tout se fasse le jour".

       La fée électricité  et les progrès technologiques ont permis les horloges programmées, ponctuant par leur sonneries les activités journalières. L' horaire d'été se succède à l'heure d'hiver : alors que parfois ce changement est parfois source de perturbations dans certains métiers ou organisations. Mais ici  l'équilibre de vie est toujours  sauvegardé car soumis à une Loi de vie divine ": d'abord rechercher Dieu." Dans le monastère "L'homme propose et Dieu dispose !"C'est déjà le premier enseignement de ce chapitre.


        Quant à l'organisation et l'horaire des repas autour de l'emploi du temps s'articulant entre "ora et labora" nous pouvons en dégager quelques éléments transférables dans nos vies quotidiennes :

- pour notre santé d'abord, à chacun de nous,  nous trouvons la recherche de l'équilibre alimentaire : ni manger trop, ni trop peu, ni grignoter entre les repas. L'alimentation peut être surveillée et sa consommation ne s'impose pas à l'individu, qui doit la gérer, avec  modération : elle s'inscrit dans l'écologie dont la biologie fait partie entière,

- la notion de "jeûne" pour le moine ne signifie pas privation extrême mais soumission des sens et orientation des  désirs par l'attente de  Dieu, objet de toute recherche,

- l'abus de toute sorte peut devenir dangereux d'où le souci de la modération 

-  l'application des gestes élémentaires d'une bonne santé repose sur une simple hygiène de vie, au départ.


        Nous pouvons vérifier dans les habitudes culinaires des monastère l'applications des orientations préconisées par les diététiciens et les nutritionnistes :

-refuser les superflus et les déséquilibres dans les régimes alimentaires

-éviter le gaspillage en réutilisant tout ce qui a été acheté,

-réduire au strict minimum les déchets et se recentrant sur l'essentiel autour d'une nourriture simple

- l'hygiène de vie se trouve ici respectée entre travail, exercice physique, prière et repos car on applique le verset du Livre de La Sagesse "Un temps pour chaque chose"


Loin de vouloir retirer un règlement de vie à partir de  tous ces quelques aspects des repas, depuis leur horaire jusqu'à leur confection, disons que ce chapitre peut orienter notre rythme de vie alimentaire en y recherchant peut-être  une hygiène de vie globalement plus équilibrée. Le repas peut retrouver une juste place  où Dieu est à l'œuvre pour recréer et restaurer l'homme :

                    "L'homme ne vit pas seulement de pain mais de toute Parole sortie de ma bouche" dit Dieu


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

4 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Marie therese
place Carcès, il y a 1 mois
Amen !! 🌻🌻🌻
PAYET
place Sainte-Anne, il y a 1 mois
Amen
Florence
place Plouray, il y a 1 mois
amen fiat
Laurent
place Nevers, il y a 1 mois
amen