10 décembre - Une confiance infinie - Hozana

10 décembre - Une confiance infinie

La parole de Dieu :

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (18, 12-14)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quel est votre avis ? Si un homme possède cent brebis et que l'une d'entre elles s'égare, ne va-t-il pas laisser les 99 autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ? Et, s'il arrive à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les 99 qui ne se sont pas égarées. Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu'un seul de ces petits soit perdu ».


Cette parole peut être difficile à comprendre pour ceux qui se considèrent comme une “brebis non égarée”. Le Seigneur ne risque pas nos vies pour aller chercher celle de la brebis égarée ! Au contraire, le message est fort : elles, le Seigneur sait qu'elles Lui font une confiance infinie, elles ont déjà leur part du royaume des Cieux. C'est pourquoi Il peut les laisser seules, ensemble, elles veilleront les unes sur les autres et elles resteront vigilantes jusqu'au retour du berger.

Et toi, petite brebis égarée, tu n'es pas une brebis perdue : tu t'es éloignée du troupeau, éloignée de la source de ton salut mais où que tu sois le Seigneur te cherche, son unique préoccupation est de te chercher et Il viendra te trouver dans tes moments de faiblesse.


Le mot du pape :

Je voudrais te rappeler également qu'”il est très difficile de lutter contre notre propre concupiscence ainsi que contre les embûches et les tentations du démon et du monde égoïste, si nous sommes trop isolés. Le bombardement qui nous séduit est tel que, si nous sommes trop seuls, nous perdons facilement le sens de la réalité, la clairvoyance intérieure, et nous succombons” (art. 62). Cela vaut particulièrement pour les jeunes, parce que, unis, vous avez une force admirable. Quand vous vous enthousiasmez pour une vie communautaire, vous êtes capable de grands sacrifices pour autrui et pour la communauté. Par contre, l'isolement vous affaibli et vous expose aux pires maux de notre temps.” (CV, 100)          


Le pape nous rappelle qu'il est bon de bien s'entourer ! Nos communautés d'amis, nos paroisses de jeunes, nos groupes de prières sont précieux !

Est-ce que je prends le temps d'entretenir mes amitiés ? Suis-je capable de voir celles qui ne sont pas fécondes et qui m'isolent ? Suis-je capable de prier simplement avec mes amis ? Pendant ce temps de l'Avent, je peux prendre le temps de participer à une proposition de ma paroisse pour faire partie de la communauté et en recevoir les beaux fruits.


Le chant du jour :

Dieu seul suffit. (Fr. JB du Jonchay) : https://www.youtube.com/watch?v=X6nua6QB2yY

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6