15 décembre - Attendons Celui qui doit venir - Hozana

15 décembre - Attendons Celui qui doit venir

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jean le Baptiste entendit parler, dans sa prison, des œuvres réalisées par le Christ. Il lui envoya ses disciples et, par eux,  lui demanda : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » Jésus leur répondit : « Allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez : Les aveugles retrouvent la vue, et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, et les sourds entendent, les morts ressuscitent, et les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle. Heureux celui pour qui je ne suis pas une occasion de chute ! » Tandis que les envoyés de Jean s'en allaient, Jésus se mit à dire aux foules à propos de Jean : « Qu'êtes-vous allés regarder au désert ? un roseau agité par le vent ? Alors, qu'êtes-vous donc allés voir ? un homme habillé de façon raffinée ? Mais ceux qui portent de tels vêtements vivent dans les palais des rois. Alors, qu'êtes-vous allés voir ? un prophète ? Oui, je vous le dis, et bien plus qu'un prophète. C'est de lui qu'il est écrit : Voici que j'envoie mon messager en avant de toi, pour préparer le chemin devant toi. Amen, je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d'une femme, personne ne s'est levé de plus grand que Jean le Baptiste ; et cependant le plus petit dans le royaume des Cieux est plus grand que lui. »

Dans l'Évangile, le messager qui prépare le chemin devant Dieu est identifié à Jean Baptiste. Or, chacun sait que Jean avait préparé le chemin pour Jésus ! Une telle réutilisation du texte biblique faisait partie des usages littéraires… c'était une façon de dire que Jésus est Dieu ! Celui qui est né dans une étable et qui a vécu si simplement que Jean lui-même en est venu à douter de sa mission… est également celui qui surpasse toutes les grandeurs de ce monde… il est Dieu ! Cela signifie également qu'il s'est fait le serviteur de tous, jusqu'à donner sa vie… lui, le Fils unique de Dieu, s'est fait proche des plus petits, de sorte que chacun de nous peut l'accueillir et le rencontrer comme un ami et comme un frère.

Le mot du pape : Christus Vivit 146

Comment pourra-t-il être reconnaissant à Dieu celui qui n'est pas capable de profiter de ses petits cadeaux quotidiens, celui qui ne sait pas s'arrêter devant les choses simples et agréables qu'il rencontre à chaque pas ? Car « il n'y a pas homme plus cruel que celui qui se torture soi-même » (Si 14, 6). Il ne s'agit pas d'être insatiable, toujours obsédé par le fait d'avoir toujours plus de plaisirs. Au contraire, cela t'empêcherait de vivre le présent. La question est de savoir ouvrir les yeux et de s'arrêter pour vivre pleinement, et avec gratitude, chaque petit don de la vie.

Réussissons-nous a nous réjouir de toutes petites choses ? Réussissons nous à voir le côté positif dans les choses plus difficiles ? Nous qui attendons en ce moment la venue du Christ venu pour nous sauver, remercions le pour tout ce qu'il fait pour nous en regardant plus souvent ce qu'il fait pour nous.

Le chant du jour : Jésus tu es le Christ

https://www.youtube.com/watch?v=uOoh-GX7A1I


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6