20 décembre - L'Annonciation - Hozana

20 décembre - L'Annonciation

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Au sixième mois d'Élisabeth, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L'ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.     L'ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n'aura pas de fin. » Marie dit à l'ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d'homme ? » L'ange lui répondit : « L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu'on l'appelait la femme stérile. Car rien n'est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m'advienne selon ta parole. » Alors l'ange la quitta.

Marie, la première, elle a répondu « oui » à Dieu pour accomplir son projet : devenir la mère de Jésus. Son « oui » est prononcé dans la pauvreté, l'humilité et la liberté. Le récit de l'Annonciation est exemplaire pour nous aider à préparer la venue du Seigneur Jésus et réaliser les projets de Dieu pour nous. Tout chrétien est l'homme de l'Annonciation. A nous aussi il est donné de dire notre propre « oui » pour entrer dans une alliance profonde avec Jésus et lui offrir la possibilité d'agir en nous. Cet amour renouvelle notre vie et nous entraîne bien au-delà de nos espérances. Notre oui, dans le oui de Marie, nous ouvre une réponse à l'Amour infini de Dieu.

Le mot du pape : Christus Vivit 194 et 200

Tout être humain, même avant de naître, a reçu de ses ancêtres, en don, la bénédiction d'un rêve plein d'amour et d'espérance : celui d'une vie meilleure pour lui. Et s'il ne l'a pas reçu de ses grands-parents, un arrière-grand-parent l'a rêvé et s'est réjoui pour lui en regardant le berceau de ses enfants puis, celui de ses petits-enfants. Le rêve premier, le rêve créateur de Dieu notre Père précède et accompagne la vie de tous ses enfants. […] Nous sommes envoyés aujourd'hui pour annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus aux temps nouveaux. Nous devons aimer notre temps avec ses possibilités et ses risques, avec ses joies et ses souffrances, avec ses risques et ses limites, avec ses succès et ses erreurs.

Etre saint, c'est être pleinement moi-même, c'est être ce que Dieu a rêvé et créé pour moi. Comme le dit le pape François, la jeunesse est un temps de rêve et de choix, c'est le temps de prendre des décisions. Comme tout chrétien, je suis appelé à annoncer le Christ. Où m'envoie Jésus ? Dans la prière, suis-je à l'écoute des projets que Dieu a pour moi ? Suis-je prêt à donner mon « Oui » inconditionnel et à le laisser agir en moi avec confiance ?

Le chant du jour : Tu as porté Celui qui porte tout

https://www.youtube.com/watch?v=kpiLnOOT2TA

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6